BHOUTAN – PUNAKHA : Le dzong, particularité architecturale du pays du dragon tonnerre

Ce pays fait la taille de la Suisse et on n’abrite pas plus de 700 000 habitants. Coincé entre des géants (Inde et Chine), le Bhoutan vit coupé du monde. La télévision et internet y ont été interdits jusqu’en 1999, dans le but de préserver la culture et de ne pas se faire contaminer par la mondialisation. Une culture magnifique et singulière comme l’architecture bhoutanaise par exemple.

 

Vallée de Punakha

Connaissez-vous le pays du “dragon tonnerre”?

Pays mystique et mystérieux, le royaume du Bhoutan est posé sur la chaîne de montagnes himalayennes.

Petit havre de paix au coeur de l’Asie centrale, il possède de nombreuses particularités qui le rendent unique.

Par exemple, le nombre de touristes autorisés à entrer chaque année est limité. 100 000 touristes par an, pas plus.

 

Ni buildings, ni panneaux publicitaires, ni chaînes de fast-food étrangères, le gouvernement contrôle tout ce qui peut entacher l’identité de ce pays pays. Ici on ne parle pas de PNB mais de BNB. Le pays se targue d’avoir le plus haut BNB (Bonheur National Brut). Après avoir observé les autres pays, le président Jigme Singye Wangchuck se rend compte que ce ne sont ni la prospérité, ni le développement économique qui apportent la joie aux peuples. Pour lui, le développement doit se faire autrement. Les Bhoutanais ont donc un fort taux de bien-être émotionnel et spirituel.

Même l’économie du pays est fondée sur les valeurs bouddhistes.

 

Le Dzong, illustration parfaite de l’architecture et de la culture bhoutanaise

Le dzong est un bâtiment bhoutanais que l’on retrouve un peu partout dans le pays. On en recense près de 1300! Ce bâtiment, souvent très impressionnant, servait à abriter le clergé. Hauts-murs, remparts, portes en bois épais, archères, tours, … ces monastères aux allures de forteresse peuvent se retrouver même perchés sur des falaises (comme le dzong “nid de tigres”, construit à flanc de falaise). Le dzong a à la fois une vocation religieuse et administrative. Édifiés pour la plupart à partir du XVIIe siècle, ils continuent d’assurer jusqu’en 2010, leur double vocation. Leur finesse architecturale et décorative tant à l’intérieur qu’à l’extérieur en fait la fierté des Bhoutanais.

Le dzong de Punakha, le plus ancien du pays

Le dzong de Punakha est l’un des plus anciens du pays. Situé dans un endroit stratégique, Il se dresse à la confluence des deux principales rivières du pays, Pho Chu et Mo Chu (Père et Mère). Surnommé le “palais de la grande félicité”, il fût construit en 1637 par le grand lama Ngawang Namgyal. Cette forteresse de 7 étages qui ressemble un peu à une cité médiévale. Il était protégée par une lourde porte en bois qui était fermée à double tour la nuit. C’est dans la tour centrale de la forteresse que venait passer l’hiver le grand lama. Aussi grand qu’un mini-bourg de village, près de 600 moines pouvaient y vivre en même temps. Encore debout, il a survécu à divers intempéries (incendie, inondations glaciaires…) et est aujourd’hui l’un des sites les plus visités du pays

Par Nadia Keriche – Equipe Le Fil Rouge.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Portrait lycéenne Iran

IRAN – SHIRAZ : Une journée dans la vie de Leïla, lycéenne iranienne de 18 ans

« Salam ! Je m’appelle Leila Salari et je suis une Iranienne âgée de 18 ans. Je ...

Le Fil Rouge
  • Le fil rouge Logo