CHINE : Les Yoga retreat, un business en pleine expansion

yoga retreat Shilin chine
A partager

La Chine est friande de nouveauté. En ce qui concerne le bien-être, une des dernières tendances qui monte, c’est le yoga. Et avec lui, la mode des séjours de yoga retreat, où les citadins pratiquent le yoga dans des temples ou des endroits inhabituels.

Un intérêt pour le yoga lié à la culture

Le yoga vient d’Inde mais il a également beaucoup en commun avec la Chine où, jusqu’avant la révolution culturelle on pratiquait beaucoup le Bouddhisme, venu d’Inde lui aussi. C’est pourquoi la pratique du yoga, qui plus qu’un sport, est aussi une philosophie de vie, n’est pas totalement inconnue des Chinois. Par exemple, les Bouddhistes sont végétariens, comme les yogis qui pratiquent Ahimsa, la non-violence.

Mais outre le lien avec le Bouddhisme, le yoga a également des points communs avec la philosophie chinoise taoïste. En effet, dès le deuxième siècle après Jésus-Christ, le Taoïsme développe des rituels de méditation et des exercices respiratoires, similaires à ceux pratiqués dans le cadre du yoga. L’assimilation des techniques du yoga se fait donc plus aisément en Chine que dans les pays occidentaux.

Enfin, il n’est pas rare, en Chine, de voir des cours de yin yoga basés sur la philosophie taoïste et la théorie du Yin Yang.

yoga dans la ville

Une mode qui gagne toute la Chine

Même si le yoga est largement pratiqué dans les grandes villes chinoises comme Pékin, Shanghai et Canton, il est aussi très présent dans les provinces et les villes de taille moyenne. Des studios de yoga s’ouvrent à Wuxi, à Hangzhou, Suzhou, et partout ailleurs. Et si les adeptes de ce sport sont des femmes (à 84%) entre 25 et 40 ans, les personnes âgées et les hommes s’y mettent également !

Au début, le yoga était pratiqué dans des salles de gym ou des studios de yoga, comme bon nombre d’activités sportives. Aujourd’hui, de plus en plus de personnes le pratiquent pour améliorer leur état de santé ou réduire leur stress. Ainsi, il n’est pas rare de voir un couple de septuagénaires tenter de faire la pose de la roue, entourés de jeunes femmes sveltes et bien plus souples qu’eux !

De même, les formations de professeurs de yoga se multiplient, et le public est de plus en plus varié. Il y a dix ans, les formations se faisaient en anglais, et étaient plutôt prisées des occidentales vivant en Chine. Désormais des formations en langue chinoise existent. Leur public est varié : jeunes femmes et hommes souhaitant devenir professeurs de yoga bien sûr, mais également de jeunes mamans souhaitant parfaire leur pratique du yoga, de la DRH à la professeure d’école maternelle !

Vers des certifications plus sérieuses

Le business du yoga attire également des personnes peu scrupuleuses qui n’ont aucune expérience de l’enseignement du yoga, et peuvent donc s’avérer dangereuses. D’autant que certains sont prêts à payer des sommes exorbitantes pour s’adonner à leur passion ! A Shanghai et dans les autres grandes villes du pays, certains studios réputés proposent des abonnements à l’année pour 8.000 kuais (1.000 euros) et plus ! Les professeurs, de toutes les nationalités, mais notamment des Indiens, des Chinois, des Coréens et des Japonais, doivent désormais montrer patte blanche et avoir suivi une formation de professeur de yoga reconnue par la Yoga Alliance.

D’autre part, la première université de Yoga va ouvrir à Kunming en collaboration avec l’Inde, dans le Yunnan (sud de la Chine) afin d’assurer une formation de qualité pour les futurs enseignants.

yoga retreat chine cours classe

Des yoga retreat qui fleurissent un peu partout

Mais pour certains, pratiquer le yoga dans un studio ressemble plus à du fitness. Ceux qui s’intéressent également à la spiritualité et la philosophie du yoga ont du mal à trouver le temps ou l’occasion d’en apprendre plus dans les grandes mégalopoles. Alors beaucoup choisissent de partir quelques jours ou plusieurs semaines en yoga retreat, pour bénéficier d’un environnement favorable à l’étude, loin des soirées mondaines et du bruit de la ville.

De la plus simple (1000 yuans, soit 130 euros, pour trois jours) à la plus luxueuse, ces retraites de yoga sont proposées régulièrement par des professeurs, des studios de yoga ou même des agences de voyage. Autour de Shanghai, dans la forêt de bambous de Moganshan, ou dans des temples bouddhistes, ou bien dans le sud de la Chine à Yangshuo, les retraites de yoga sont un véritable phénomène de mode.

L’occasion pour les citadins stressés de se recentrer, de profiter de la vie simple d’un temple, de la campagne et de la nature tout en pratiquant le yoga. Et comme nous sommes en Chine, les déplacements peuvent rassembler beaucoup de monde. L’année dernière, 200 personnes s’étaient rassemblées à 700 mètres de hauteur dans un site touristique populaire, les gorges de Shilin, près de Pékin, pour une session de yoga… vertigineuse ! Les photos prises à l’occasion ont fait le tour des réseaux sociaux, outil indispensable pour populariser le yoga.

Cette année, à l’occasion du World Yoga Day (le 21 juin), une délégation de 20 professeurs indiens a accompagné pas moins de 1000 participants pour une retraite de yoga de 5 jours à Wenzhou (est de la Chine).

Et quand la Chine se marie à l’Inde, cela donne également un film : Kung Fu Yoga, avec la fameuse star Jackie Chan. Autant dire que dans le pays du Milieu, l’avenir du yoga s’annonce radieux…

film kung fu yoga

Gaëlle Déchelette – Équipe Le Fil Rouge

[box type= »shadow » ]Soyez curieux – Suivez le fil en Chine

CHINE : Des bactéries pour lutter contre la pollution plastique ?

CHINE : Enfants mannequins: argent, gloire et beauté

CHINE – MÉGALOPOLES : Le Bio, une consommation métropolitaine[/box]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *