ÉDITO : Le Fil Rouge, média curieux!

lefilrouge.media-logo-simple

Le Fil Rouge se présente comme un média éclectique pour lecteur curieux. Journal culturel, il entend combattre les idées-reçues et stimuler la soif de découverte qui sommeille en chacun de nous. Qui a dit que la curiosité était un vilain défaut ?

Les idées reçues ont la peau dure

Clichés, stéréotypes et idées reçues sont partout. Aucun pays, aucune culture n’y échappe.   

On vous parle de Norvège ? Vous pensez au saumon! Vous associez la Suisse au secret bancaire. Selon vous, l’Irak rime avec la guerre. À moins que ce ne soit l’Iran ? Bref, vous êtes un peu perdu derrière quelques images d’Épinal voire derrière quelques préjugés qui ont la peau dure.

Pourtant, ces clichés sont le plus souvent loin des réalités et véhiculent des tableaux approximatifs, voire carrément erronés d’un pays et de sa culture. Pour les lecteurs en panne de curiosité, les lieux-communs s’installent.

Et si on faisait un pas de côté ?

Pendant ce temps-là, dans le monde, c’est l’effervescence

Le Fil Rouge cherche à donner une voix à tous les pays du monde pour continuellement apprendre et se laisser surprendre par une culture. Pays surmédiatisés ou pays méconnus, pays oubliés ou pays glamours, pays surpeuplés ou pays isolés, … notre ambition est de tous les évoquer.

Le Fil Rouge pose un nouveau regard sur la personnalité d’un pays et donne l’opportunité de découvrir un visage insoupçonné. Car un pays n’attend pas pour créer, innover ou inventer. Réduire la Norvège à ce poisson à chair rose c’est passer à côté de I kveld med Ylvis, un talk-show norvégien décapant. Classer la Suisse dans la liste des paradis fiscaux, c’est rater l’improbable musée du génial HR Giger (créateur du monstre Alien)  installé dans le château de Gruyères.  Ne s’intéresser au Vietnam qu’à travers sa gastronomie,  c’est manquer l’occasion de découvrir l’initiative « Les héros de la rue », une page Facebook suivie par plus de 100 000 abonnés,  mise en place pour résoudre les vols à la tire à la place de la police.   

Des articles simples et abordables, pour réfléchir autrement. Le monde bouge. Mais les actualités, plus ou moins dramatiques, l’emportent souvent sur la scène médiatique et occultent la richesse et la diversité d’un pays. Pris dans leur quotidien, les gens ne prennent pas le temps de chercher une autre source d’information, de stimuler leur curiosité, un autre moyen de rencontrer un pays. L’envie ne manque pas pourtant, mais elle est mise en veille.

Le Fil Rouge propose simplement de mettre en lumière chaque jour, à travers un article, une réalité méconnue d’un pays. Accessible partout dans le monde grâce à ses publications en ligne, nos articles sont en Français et gratuits. Composée de membres internationaux motivés et sympathiques, notre équipe s’est retrouvée autour du ce concept commun de partage et de découverte.

Notre but n’est pas de suivre l’actualité politique, économique ou sociétale ni de rapporter des anecdotes burlesques ou humoristiques sur les cultures. Nous n’avons pas la prétention de détrôner les journaux spécialisés.

Journal de découvertes culturelles, non spécialisé, Le Fil Rouge tente de mener trois principales missions :

  • stimuler la curiosité parfois endormie des lecteurs
  • combattre les idées-reçues sur les pays et leur société 
  • promouvoir le français et la francophonie.

Où que vous soyez  Le Fil Rouge se lit et se partage sans modération. Parce que c’est aussi la diversité des points de vue qui fait la richesse de notre média, nous serons enchantés de recevoir vos commentaires et vos suggestions.    

On vous souhaite une lecture curieuse !