CHINE – MÉGALOPOLES : Le Bio, une consommation métropolitaine

Après plusieurs scandales alimentaires et des crises de pollution atmosphérique sévères, la Chine se tourne désormais vers le bio et la ​ “révolut​ ion verte”. Recyclage des déchets, développement des énergies renouvelables, l’Empire du milieu sort les grands moyens pour conquérir ce nouveau marché, le monde du bio.

Déjà acteur majeur dans l’exportation de produits bio (comme le soja, le thé ou le lin, dont le premier client est l’Europe), la Chine développe son marché intérieur et promeut les bio-consommateurs.

Depuis 15 ans, la consommation de produits biologiques en Chine connaît une croissance constante. Pourquoi un tel phénomène ? D’abord, il faut noter que la Chine part de loin et que le marché était quasiment inexistant il y a 15 ans. Les produits bio cultivés sur place étaient presque tous exportés. Seuls certains produits bio importés étaient vendus à une petite quantité de la population, plus sensibles aux modes de consommation alternatifs et disposant d’un pouvoir d’achat élevé (lait infantile, vin, huile d’olive,…).

Avec l’enrichissement rapide du pays et le développement d’une classe moyenne urbaine, la situation a changé. Pour la​ plupart, les b​ io-consommateurs chinois habitent dans les villes et sont issus de la classe supérieure. Ils habitent Pékin, Shanghai, Guangzhou, Shenzhen,…. Aisés, ils se procurent les produits dans des épiceries fines, dans des magasins de luxes ou en commandant directement en ligne.

Même si cette catégorie de consommateur reste encore “élitiste”, le gouvernement chinois y voit une nich​e commerciale à saisir et entend bien b​ ooster ses cultures bio en favorisant les agriculteurs biologiques (fin 2013, on estimait déjà à plus de 2,1 millions d’hectares de superficie destinées à l’agriculture biologique plaçant la Chine au 4è​ me​ rang mondial en matière de superficies cultivées, après l’Australie, l’Argentine et les États-Unis).

Crédit photo: ​smart shanghai.com

Récemment, on note une tendance à la généralisation du bio en chine avec une prise de

conscience des risques encourus chez les chinois moins aisés.

De plus en plus de commerçants participent aux salons dédiés à l’agriculture biologique, ce qui développe davantage les réseaux de distribution et stimule la concurrence. Les particuliers peuvent trouver plus facilement des produits bio dans les magasins et à des prix plus abordables. Le bio rentre dans les moeurs et dans les cuisines des ménages chinois. Les clients exigent de connaître la provenance de leurs aliments et n’hésitent plus à aller directement discuter avec les producteurs.

A Pékin, par exemple, se tiennent les B​ eijing Organic Farmers Markets, marchés locaux ou les consommateurs peuvent rencontrer directement les producteurs et acheter leur production. C’est également l’occasion pour eux d’être sensibilisés à la culture du bio et à la cuisine saine. Ces rassemblements permettent aussi de créer du lien social et un sentiment d’appartenance à

une communauté, dans des mégalopoles ou trop souvent les individus se retrouvent isolés. On mange alors bio pour soi-même mais aussi pour les autres! A suivre.

Faites nous part de votre avis

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

yoga retreat Shilin chine

CHINE : Les Yoga retreat, un business en pleine expansion

La Chine est friande de nouveauté. En ce qui concerne le bien-être, une des dernières ...

Le Fil Rouge
  • Le fil rouge Logo