portrait

france jonas pariente grandmas project next year in bombay

  • 9
    Shares

Jonas Pariente a grandi entre la région parisienne et Paris. Jeune homme aux multiples facettes, il a fondé il y a dix ans Chaï Chaï Films, une manière pour lui de raconter son histoire et l’histoire des autres. Amoureux des images il l’est aussi de ses grands-mères qui, à travers leur cuisine, lui ont livré la recette du bonheur sur fond de double culture.  De vendeur de croissants à producteur de

tanzanie fanny une vie d'amour chez les maasaï massaï

  • 367
    Shares

Lors d’un chantier de volontaires à Zanzibar, Fanny rencontre Ibra. Elle est Française, il est Tanzanien. Depuis, ils se sont mariés, ont eu un enfant et ne se quittent (presque) plus. Installés en Tanzanie ils prévoient d’ouvrir une maison d’hôtes sur les hauteurs de Morogoro où ils ont construit leur maison. Fanny raconte sa rencontre avec la culture maasaï. De l’Alsace à la Tanzanie J’aurai 32 ans cette année. Je

San Francisco Devon vie créative Silicon Valley

  • 11
    Shares

À 32 ans Devon vit à San Francisco qu’elle adore pour son énergie créative. Elle se prépare toutefois à déménager dans quelques jours parce que les loyers continuent de s’envoler dans cette ville qui accueille les mastodontes de la tech mondiale. De la côte est à la côte ouest Je suis Devon. J’ai 32 ans. Je suis née à Boston dans le Massachussetts mais j’ai migré sur la côte ouest

royaume uni brexit brexodus difficile Eva

  • 50
    Shares

On continue notre série sur le Brexit. Dur réveil pour certains, vote historique et nécessaire pour d’autres qui en veulent à l’Europe. Aujourd’hui le parcours d’Eva, jeune Française qui a tout misé sur Londres mais qui, avec le Brexit, a l’impression d’avoir tout perdu huit ans après.   Londres, un rêve devenu réalité Enseignante contractuelle de Lettres classiques, Eva arrive à Londres en août 2010, avec l’espoir de se reconvertir

danse amelia zidane

  • 87
    Shares

Danseuse et chorégraphe née en France, Amelia Zidane produit et organise, à travers le monde, des spectacles dans lesquels elle mixe ses cultures arabe et occidentale. Véritable star au Liban, cette autodidacte est aussi une entrepreneuse infatigable : ses shows avec les BellyGirls, sa compagnie de danse, cartonnent à Vegas où elle vit. Mais le succès est aussi parfois synonyme de solitude. « Je dansais avant de marcher » Je suis née à

BOLIVIE – SUCRE : Tahi, le cœur à l’ouvrage

  • 14
    Shares

Tahi vit à Sucre, la capitale constitutionnelle de Bolivie. À 42 ans, elle dirige une ONG qui se mobilise en faveur des droits des enfants et des communautés indigènes. Entre la douceur de vivre de sa ville natale et les inégalités sociales qui se creusent, elle continue de croire que les réalités de son pays peuvent changer malgré la faiblesse de l’État et la crise qui s’annonce. L’illustre et héroïque

Tafadzwa Zimbabwe

  • 37
    Shares

Tafadzwa a 20 ans. Il vit à Chiredzi, une petite bourgade au sud-est du Zimbabwe. Son rêve ? Devenir ranger au Parc National du Gonarezhou. L’attrait du bush, des animaux sauvages et de l’aventure ? Pas tout à fait. Plutôt le besoin de subvenir aux besoins de sa femme et de son fils en trouvant un job à temps plein. Son obsession. Un jardinier qui rêvait d’être ranger Tafadzwa travaille trois

équateur quito Valeria

  • 27
    Shares

Valeria Hurtado, 32 ans, est Équatorienne. Et fière de l’être ! Cadre au Ministère du travail, elle nous livre son quotidien, rythmé par les longues journées au bureau. Elle nous parle également de ses aspirations personnelles, partagée entre sa carrière professionnelle, son envie de s’épanouir dans sa vie privée et de s’investir afin de contribuer au développement de son pays. Je suis Valeria. J’ai 32 ans et je vis à

GRÈCE – PALIANIS : Une vie au monastère

Au sud du petit village de Venerato se trouve le monastère de Palianis, l’un des plus anciens couvents de Crête. Depuis sa cellule, une nonne confie ses souvenirs. 72 ans au service du monastère. « Je n’ai jamais quitté Palianis » – Je suis entrée au monastère à onze ans, m’a-t-elle dit sans quitter son ouvrage des yeux, sans sourciller et sans émotion malgré sa voix chevrotante. – Et quel âge avez-vous,