ALGÉRIE : Sultan Achour 10, la série qui cartonne pendant le ramadan

Sultan Achour 10
  • 52
    Shares

Cette année, la nuit du 15 mai déterminera la date de début de ramadan, c’est la nuit de l’annonce. Comme chaque année dans les pays du Maghreb, des records d’audience télévisée devraient être enregistrés durant les trente jours de jeûne. C’est en effet la période de l’année durant laquelle les chaînes de télévision réalisent leurs plus gros scores. Comment ? En programmant des séries comiques que l’on suit en famille, au moment de l’iftar (le repas du soir). Exemple avec la très populaire série algérienne Sultan Achour 10.

Sultan Achour 10, la série qui fait rire tout le monde ?

Parmi les feuilletons les plus regardés pendant le Ramadan en Algérie, la série Sultan Achour 10, ou Achour El Acher, fait un tabac. En 2017, ils étaient 20% des téléspectateurs branchés devant leur poste à suivre les tribulations du célèbre sultan.

Diffusée sur la chaîne privée Echourouk, Sultan Achour 10 rappelle la série française “Kaamelott”. L’intrigue se déroule durant l’âge d’or de la civilisation arabo-musulmane au Maghreb : elle met en scène un sultan et sa cour dans un royaume fictif. Les auteurs de la série abordent avec un humour décapant des sujets brûlants d’actualité comme la drogue, les fuites aux examens ou les défaillances du système médical en Algérie. En bref, de nombreux anachronismes assumés qui font le succès de la série.

Si tout va bien, les téléspectateurs pourront rire franchement devant la quatrième saison de leur série préférée. Si le public algérien plébiscite ce rendez-vous télévisuel quotidien, les gags de la série ne sont pas toujours du goût des autorités algériennes. La chaîne Echourouk aurait déjà reçu plusieurs avertissements qui pourraient mettre en péril la diffusion de la série.

Si les bons mots sur les relations entre épouse et belle-mère sont acceptés, ceux sur la corruption ou le détournement de fonds semblent ne pas faire rire tout le monde. Peut-on rire de tout en Algérie ? Pour Slimane Zeghidour, éditorialiste à TV5 Monde, la liberté de presse n’est pas entravée en Algérie. “La diffusion de ces programmes satiriques reste possible dans le pays, ce qui n’est pas le cas dans d’autres pays tels le Maroc ou l’Egypte par exemple« . Alors pourquoi tant de pression sur la diffusion du programme ?

Sultan Achour 10

 

Le ramadan, un mois juteux pour les chaînes de télé arabes

C’est un phénomène que l’on constate depuis des années déjà et qui s’observe dans tous les pays arabes. Durant le ramadan, les audiences des chaînes télévisées grimpent. Quand le jeûne, troisième pilier de l’Islam, commence, les téléspectateurs se tournent vers la spiritualité mais aussi vers leurs postes de télévision ! C’est à cette période que les chaînes battent leurs records d’audience, en particulier le soir au moment de l’iftar quand les familles rompent le jeûne.

Chaque année c’est donc le même défi pour les chaînes qui, durant trente jours vers 20h30, tâchent de glaner des parts de marché à leurs concurrents, en programmant les meilleures séries et émissions. L’enjeu ? Dégoter le programme qui rencontrera le plus de succès dans les familles classiques : un programme qui doit donc plaire aux parents et aux enfants.

Si le choix du bon programme est crucial, c’est surtout parce que les recettes publicitaires sont les plus importantes pendant ce mois. L’espace publicitaire est vendu beaucoup plus cher aux entreprises pendant le ramadan. Les spots publicitaires sont aussi plus nombreux durant ce mois très spécial.

Thomas Rébusson – Équipe Le Fil Rouge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *