AUSTRALIE : Des fraises piégées d’aiguilles se répandent à travers le pays

AUSTRALIE : Des fruits piégés d’aiguilles à coudre se répandent à travers le pays
  • 21
    Shares

Depuis le mois de septembre en Australie, plusieurs personnes ont été les victimes de fraises piégées à l’aide d’aiguilles à coudre. Les autorités sont à la recherche du coupable et dénoncent même un « acte terroriste ». En pleine psychose, les Australiens ne consomment plus ces fruits, entraînant l’effondrement des ventes des fraises du Queensland ou tout simplement leur boycott par les supermarchés.

Des aiguilles dans les fraises

Depuis un peu plus d’un mois, les Australiens ne trouvent plus de fraises dans les rayons de leurs supermarchés. Tout a commencé au début du mois de septembre, quand un homme ayant mangé des fraises a du être hospitalisé pour douleurs d’estomac. Depuis, plusieurs autres personnes ont été blessées, dont une fillette de 7 ans, et les Australiens publient en masse sur les réseaux sociaux des photos de fraises piégées à l’aide d’aiguilles à coudre.

Les aiguilles ont été découvertes dans des fraises de marques différentes et cela à travers les six Etats d’Australie. Il ne s’agit donc pas d’un cas isolé et la police australienne a du intervenir rapidement en conseillant aux habitants de couper en deux les fraises avant de les manger. Etant donnée l’étendue de la contamination, les supermarchés ont finalement décidé d’arrêter complètement la commercialisation de fraises.

Un acte de terrorisme

Le Premier ministre Scott Morrison a comparé ces pièges abominables à des « actes terroristes ». Alors que les Australiens vivent une véritable psychose, il a invité ses concitoyens à confectionner des desserts à base de fraise pour aider cette industrie en pleine détresse. Scott Morrison a également demandé un durcissement de la législation pour que la peine encourue par les auteurs de ce type de contamination s’élève désormais à 15 ans de prison.

Avec une peine de 15 ans, ce crime serait comparable en Australie à la possession d’images pédophiles ou encore au financement du terrorisme. Une façon pour le Premier ministre de montrer le sérieux de cette terrible affaire, et ce n’est pas Adrian Schulz, le vice-président de l’Association des cultivateurs de fraises dans le Queensland (QSGA) qui va le contredire puisque il a lui dénoncé un « acte de terrorisme commercial ».

AUSTRALIE : Des fruits piégés d’aiguilles à coudre se répandent à travers le pays

Le ministre de la Santé Greg Hunt a quant à lui demandé une enquête fédérale et le gouvernement du Queensland a promis une récompense de 100.000 dollars australiens (plus de 61.000 euros) à toute personne pouvant donner des indications permettant d’appréhender le coupable. Ce crime odieux n’est pas une mince affaire et malheureusement l’enquête est très complexe en raison du grand nombre de marques de fraises touchées. Si le mobile de ces pièges à l’aiguille reste inconnu, l’association des producteurs de fraises du Queensland évoque la piste d’un ancien employé mécontent…

Le piège à l’aiguille fait des émules

Malheureusement ce cauchemar est loin d’être terminé pour les Australiens puisque à présent, des aiguilles ont été retrouvées dans d’autres fruits comme des bananes et des pommes ! Ainsi, une mère de famille a retrouvé une aiguille dans une pomme de marque Pink Lady en préparant le goûter de sa fille. D’autres incidents de contamination par des aiguilles sont actuellement signalés dans tous le pays.

Mi-septembre, une femme de 62 ans a été prise en train de glisser une aiguille dans une banane… même si il s’agit d’un acte isolé comme l’affirme la police, le fait est que le piège des aiguilles à coudre semble faire des émules à travers le pays.

Les autorités doivent faire face à la folie de cette affaire et conseillent aux Australiens de bien couper leurs fruits avant de les consommer. Plusieurs supermarchés ont réagis rapidement à cette nouvelle menace en se dotant de détecteurs de métal pour que leurs clients puissent manger des fruits sans prendre de risque.

La police est toujours à la recherche de l’auteur de ce crime odieux.

N.D.S  – Equipe Le Fil Rouge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *