CANADA : Le 2ème pays à légaliser le cannabis ouvre la voie aux pays occidentaux

CANADA : Le 2ème pays à légaliser le cannabis récréatif ouvre la voie aux pays occidentaux
  • 22
    Shares

Les Canadiens voient la vie en vert. Depuis mercredi dernier, le 17 octobre 2018, le Canada autorise la consommation récréative du cannabis. Cinq ans après l’Uruguay, le Canada est le premier pays occidental à autoriser ses citoyens à fumer un joint légalement. Une décision qui pourrait ouvrir la voie à la légalisation dans d’autres pays occidentaux…

En 2018, le Canada est seulement le 2ème pays au monde et le 1er pays du G20 à légaliser la marijuana récréative. L’événement est donc considéré comme historique à travers tout le pays. Mercredi dernier, ce n’était pas seulement les consommateurs de cannabis qui fêtaient cette réforme mais aussi les marchés boursiers ! Du Québec à la Colombie- Britannique, les files d’attente se formaient devant ces nouveaux commerces alors que le cours de la bourse des producteurs de cannabis explosait.

Combattre le marché noir

Tous les Canadiens de plus de 18 ans ont désormais le droit de posséder du cannabis et d’en consommer mais aussi d’en cultiver à des fins récréatives. En autorisant la légalisation de la marijuana, le Premier ministre Justin Trudeau a concrétisé une de ses promesses de campagne contre vents et marrées… A ses détracteurs, il explique que l’objectif est de restreindre l’accès de cette drogue douce aux plus jeunes, contrôler sa qualité et surtout « de faire les poches des organisations criminelles ».

Pour le moment, se sont 120 producteurs qui ont été accrédités par le gouvernement pour commercialiser cette drogue à travers tout le pays. Si Bill Blair, ministre chargé de la réduction du crime organisé, est conscient que ce nombre est insuffisant, il estime que cela permettra déjà de prendre 25% des parts au marché noir d’ici la fin de l’année. Le ministre espère ravir 50% des parts au criminel d’ici juin 2019. Pour en finir complètement avec le trafic illégal, le ministère se donne 4 ans.

CANADA : Le 2ème pays à légaliser le cannabis récréatif ouvre la voie aux pays occidentaux

Pour cela, les vendeurs accrédités proposent une grande variété d’herbes et les prix devront rester semblables à ceux du marché noir. C’est là le plus grand défi à relever pour les vendeurs officiels. Les trafiquants ont déjà commencé à baisser leurs prix depuis plusieurs semaines, ce qui a obligé la Société québécoise du cannabis à en faire de même. Aujourd’hui, le gramme est vendu autour de 5,30 dollars (soit 4,60 euros). Les prix de vente doivent concurrencer le plus possible ceux du marché noir afin de lui couper l’herbe sous le pied.

Le Canada scruté par le monde entier

Cette réforme historique s’inscrit dans le mouvement outre-atlantique de normalisation du cannabis. Plutôt que de continuer tête baissée dans la prohibition qui ne résout aucun problème, le Canada et huit Etats américains ont autorisé l’usage récréatif de cette drogue douce. De l’autre côté du globe, la Nouvelle-Zélande prévoit un référendum en 2020 alors que sur le vieux continent, rien ne semble bouger.

En Europe, les débats se concentrent autour de la dépénalisation de la possession de cannabis et de la légalisation du cannabis médical. La Hollande a été la première à dépénaliser la possession de marijuana (en 1976) et l’Allemagne et le Royaume-Uni viennent eux de légaliser l’usage de cannabis médical. En Espagne, la Catalogne a légalisé les clubs de consommateurs de cannabis en 2017.

Et en France ? La prohibition dure depuis plusieurs dizaines d’années alors que la consommation ne cesse d’augmenter. La France est l’un des plus gros consommateurs européens de cannabis selon l’OFDT et compterait plus de 1,4 millions d’usagers particuliers.Même si toutes les études scientifiques tendent à prouver que la consommation de cannabis est bien moins dangereuse que celle de l’alcool ou du tabac, le pays du vin n’est pas encore prêt à l’entendre.

CANADA : Le 2ème pays à légaliser le cannabis récréatif ouvre la voie aux pays occidentaux

Pourtant, la prise de risque de Justin Trudeau pourrait ouvrir la voie à la légalisation du cannabis dans d’autres pays occidentaux. Une chose est sûre, le Canada sera scruté sous toutes ses coutures au cours des prochains mois…

Bérengère Deschamps – Le Fil Rouge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *