ISLANDE : Un caractère volcanique à découvrir

islande paysage montagne

L’ Islande ça vous dit vaguement quelque chose. Une banqueroute en 2008, un volcan en éruption qui paralyse le trafic aérien de l’Europe du Nord en 2011. Pourtant cet état insulaire gagne à être connu. Située à la lisière du cercle polaire, la République d’ Islande est un joyau pour les yeux. Les randonneurs et adeptes de road trip ne s’y sont pas trompés. En quelques jours, il est possible de gravir des volcans, d’entendre des icebergs s’effondrer avec fracas, d’observer des aurores boréales, et bien plus encore. Petit avant-goût en images. 

L’activité volcanique aux origines de l’île

Perdue au milieu de l’Atlantique Nord, entre le Groenland et la Norvège, l’ Islande est située sur la dorsale médio-atlantique qui sépare les plaques eurasienne et américaine. C’est l’activité de cette chaîne de volcans sous-marins qui a fait émerger, il y a 20 millions d’années, l’île telle que nous la connaissons aujourd’hui. Ou à peu près, car les terres islandaises gagnent régulièrement sur la mer du fait des éruptions et de l’activité tectonique.

Aujourd’hui l’île s’étend sur environ 100.000 kilomètres carrés mais ne compte que 330.000 habitants, ce qui en fait l’état le moins densément peuplé d’Europe (avec une densité de 3,2 habitants/km2). Bien que située à l’interface des continents américain et eurasiatique, l’ Islande est rattachée politiquement à l’Europe. Colonisée dès le 7e siècle par des moines irlandais puis par des Vikings au 10e siècle, son histoire, sa langue et sa culture sont intimement liées au vieux continent.

islande panorama

Aux confins du cercle polaire, la nouvelle destination touristique

La population islandaise se concentre dans des villes côtières ainsi que dans les plaines et vallées méridionales. Soumise aux rigueurs du cercle polaire qu’elle côtoie en son extrémité nord, l’île présente un climat et des paysages qui, en dehors de ces espaces privilégiés, sont peu propices à l’installation humaine. Comme beaucoup d’îles elle est largement tournée vers la mer et les ressources marines. La pêche a longtemps été la première activité du pays. Aujourd’hui pourtant, le tourisme s’est imposé sur cette activité traditionnelle.

Avec ses 200 volcans actifs qui promettent, en moyenne, une éruption tous les cinq ans, l’ Islande se hisse parmi les destinations touristiques les plus tendances du moment. Champs de cendres, geysers, crevasses, fjords, glaciers, les paysages valent le détour.

Les immanquables de l’Islande en quelques clichés

Entre les cascades impressionnantes du Gullfoss ou Dettifoss et celles moins connues, comme ici à Pjorsardalur, l’ Islande regorge d’un millier de cascades que l’on découvre parfois par hasard au gré de ses pérégrinations.

islande cascade

Le parc naturel de Landmannalaugar et ses montagnes multicolores parsemées de congères, ces amas de neige qui perdurent toute l’année. Des randonnées uniques sont à prévoir pour gravir des cratères et y découvrir des lacs somptueux.

islande parc

islande paysage montagne

Le site de Solheimasandur Plane Wreck est empreint de mystère. Après une marche de 40 minutes sur une plage de sable noir désertique, on découvre les restes de cet avion militaire américain qui s’est écrasé pendant la Guerre froide. Tous les passagers survécurent. Quel sentiment étrange pour les rescapés de se retrouver vivants au milieu de nulle part !

islande avion guerre froide

La lagune de Jökulsárlón est l’une des étapes incontournables d’un circuit touristique. On peut contempler les icebergs qui dérivent sur le lac jusqu’aux abords de la plage. Parmi eux, certains sont teintés de noir par les cendres d’éruptions volcaniques passées. On peut rester admirer cet endroit pendant des heures et parfois entendre des icebergs s’effondrer à grand bruit.

islande lagune Jökulsárlón

islande lagune Jökulsárlón

islande lagune Jökulsárlón

Etape incontournable pour ceux qui disposent d’un 4×4 et d’une sérieuse motivation pour rouler pendant des heures sur des chemins escarpés dans un désert de rocailles, pour arriver à la caldeira d’Askja. Il est possible de se baigner dans le cratère Vite composé de cette eau turquoise géothermique.

islande caldeira d’Askja

islande caldeira d’Askja
Profiter d’un bon bain en admirant les paysages de la région du nord de Mývtan est une expérience relaxante. Cette eau bleu layette, riche en minéraux, chauffée naturellement entre 38 et 40 degrés est parfaite pour faire une halte lors d’un road trip.

islande bain chaud

Cet attachant macareux dont le bec se pare de plusieurs couleurs est un véritable prédateur. En effet, il peut voler à grande vitesse grâce à ses petites ailes mais il peut aussi plonger jusqu’à 50 mètres sous l’eau. En apnée pendant 5 à 10 secondes, il peut ressortir de l’eau avec une dizaine de proies voire plus dans le bec ; son record étant de 36 proies en une prise !

islande oiseau macareux

 

Texte et photographies par YLD – Equipe Le Fil Rouge

Un commentaire


  1. Cet article donne envie de se rendre en Islande mais : en 3 ou 4 ans, le nombre de touristes est passé de 500 000 à presque 2 millions en 2016. Soit 6 fois la population islandaise ! De plus, ces touristes voyagent en avion. Le tourisme est maintenant une industrie plus rentable que la pêche soit 25 % du produit intérieur brut (PIB) et plus du tiers de l’apport de devises étrangères. Or ce marché est concentré sur 3 ou 4 mois de l’année. Vos imaginez les conséquences sur l’environnement, les sites naturels mais aussi sur le logement (développement des loueurs particuliers saisonniers au détriment des locations de longues durées pour les islandais)…..
    Prenons de plus en conscience des conséquences directes et indirectes de nos déplacements touristiques.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *