ISLANDE – REYKJAVIK : Bonne musique et bonne ambiance avec Ívar

reykjavik ivar
  • 45
    Shares

Il s’appelle Ívar. Il est jeune, il est beau et il est Islandais. Batteur dans le groupe d’électro-pop FM Belfast, il organise aussi, à ses heures perdues, des visites guidées de Reykjavik. Si vous préférez, c’est un guide de Reykjavik qui, sur son temps libre, se produit dans le monde entier avec son groupe d’électro-pop déjanté, FM Belfast. Au choix !

Depuis plus d’une dizaine d’années, la scène musicale islandaise a acquis une réputation internationale. L’île abrite de nombreux groupes de musique comme Sigur Ros, Björk, Of Monsters of men, etc, ; chaque année des festivals y sont organisés (Iceland Airwaves, Secret Solstice, etc). L’Islande rime de plus en plus avec électro-pop et rock alternatif.

Formé en 2005, le groupe FM Belfast appartient à cette nouvelle génération musicale. Ses quatre albums ont rencontré beaucoup de succès auprès du public européen et dans les salles du continent. De concerts en festivals, ce groupe, composé de 3 à 8 membres (selon les disponibilités des musiciens), tourne partout dans le monde. Le batteur Ívar Pétur Kjartansson a, en parallèle, démarré une petite activité de visite insolite de Reykjavik. Dans son parcours, point d’église ni de paysages, mais de la bonne bouffe, de la bière et bien entendu, de la musique !

reykjavik

 

La musique dans l’ADN des Islandais

L’Islande est une petite île très peu peuplée. Cinq fois plus petite que la France, elle compte 330.000 habitants (autant qu’en Corse). Sur ce caillou, la musique semble être inscrite dans les gènes des habitants, à en juger par le nombre incroyable de groupes créés localement. Les Islandais, comme Ívar, ont presque tous appris un instrument à l’école. Les programmes scolaires incluent l’enseignement musical dès le primaire. Beaucoup de jeunes Islandais chantent, jouent d’un instrument et font partie d’un ou de plusieurs groupes. Mais l’industrie de la musique, aussi populaire soit elle, n’est pas un secteur lucratif. Souvent, il faut avoir à côté une autre source de revenu.

Si Ívar est membre permanent du groupe FM Belfast, il a également une activité professionnelle secondaire : guide touristique à Reykjavik. Ça tombe bien, le tourisme s’est beaucoup développé depuis les années 2000.

reykjavik

 

« Not included : Church Sightseeing »

L’idée lui est venue quand il travaillait dans un hôtel de Reykjavik il y a quelques années. Il y rencontrait des touristes souvent déçus, voire frustrés, de leur découverte de la ville submergée par d’autres touristes. Avec le boom touristique (1,4 millions de visiteurs en 2016 pour 330.000 Islandais) difficile de trouver une authenticité dans la ville et encore plus difficile de rencontrer des Islandais. Les logements chez l’habitant comme Airbnb ou Couchsurfing sont saturés et les lieux de vie fréquentés par les Islandais sont pris d’assaut. Impossible de percevoir le caractère de la ville quand on entend parler partout Français, Mandarin ou Espagnol.

Ívar a compris qu’il y avait là une vraie demande. Il décide alors de proposer ses propres visites de la ville et de faire découvrir son Reykjavik à lui, un Reykjavik où se mêlent nourriture, bière et surtout musique ! Au cours de ses demi-journées de visite, il entraîne ses clients de restaurants en bars et raconte naturellement sa ville natale, Seyðisfjörður, et sa vie musicale (de joueur de batterie à DJ en club). En guise de préambule, Ívar donne rendez-vous à ses clients devant un magasin de disques de la ville.

Découvrir le Reykjavík d’un musicien islandais et le suivre dans ses habitudes citadines, une formule à la fois originale et authentique.

Mahé – Équipe Le Fil Rouge

Pour en savoir plus, visitez son site internet ou encore sa page Facebook!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *