KAZAKHSTAN : Les licornes ont bien existé et ont même côtoyé les humains 

KAZAKHSTAN : Les licornes ont bien existé et ont même côtoyé les humains
  • 26
    Shares

La découverte d’un crâne fossilisé au Kazakhstan a révélé que les licornes ont bien vécu sur Terre ! Grâce à cette relique particulièrement bien conservée, les scientifiques ont pu déterminer que non seulement les licornes ont existé, mais que surtout, ces dernières auraient côtoyé les humains il y a 29.000 ans ! Ce qui explique la célèbre légende de la licorne…

Des animaux plus proches du rhinocéros que du cheval

Le Elasmotherium sibiricum communément appelé la « licorne de Sibérie » est bien loin du cheval blanc à la crinière parfaite et à la corne multicolore. En effet, ce mammifère géant pouvait peser jusqu’à 5 tonnes et mesurait autour de 4 mètres de long et 2 mètres de haut ! Sa corne, qui lui vaut le surnom de licorne, était impressionnante : elle mesurait plus de 1 mètre de long !

Cette sorte de gros rhinocéros poilu vivait dans les steppes de Russie, du Kazakhstan, de Mongolie et au Nord de la Chine. Malgré son imposante carrure, la licorne de Sibérie était herbivore. Selon les chercheurs « sa tête était énorme, très basse, juste à hauteur d’herbe. Elle n’avait donc pas besoin de lever la tête pour se nourrir ». Une particularité qui pourrait bien être la cause de la disparition de cet animal…

Une analyse ADN réalisée à partir du crâne fossilisé récemment retrouvé en 2016 au Kazakhstan a permis de déterminer que  « les rhinocéros actuels et la licorne sibérienne sont presque aussi proches génétiquement que le sont les Hommes et les singes. » La famille des rhinocéros regroupait jadis plus de 250 espèces alors qu’on en compte tout juste 5 aujourd’hui.

KAZAKHSTAN : Les licornes ont bien existé et ont même côtoyé les humains
Illustration de la licorne de Sibérie © Heinrich Harder / Wikimédia Commons

Des licornes et des hommes

Pendant longtemps, les scientifiques ont pensé que la licorne de Sibérie avait disparu il y a environ 350.000 ans. Ce n’est qu’en 2016 que des chercheurs russes affirment pour la première fois que l’animal aurait survécu jusqu’à 29.000 ans. Pour appuyer leur découverte, ces chercheurs ont utilisé un échantillon de peau de l’animal qu’ils ont daté au carbone. Cependant, ce tissu animal a été jugé peu fiable par nombre de scientifiques, ce qui a mis à mal leur travail et discrédité leur théorie selon laquelle les licornes auraient côtoyé les Hommes modernes.

Pourtant, depuis leur révélation, d’autres scientifiques se sont penchés sur la question et ont étudié cet animal mystérieux. Le 26 novembre 2018, une équipe internationale publiait enfin les résultats de ses recherches. Verdict ? Après avoir analysé l’ADN de 23 os appartenant à différents spécimens (dont le crâne fossilisé), l’équipe confirme que la licorne de Sibérie a bien cohabité avec l’Homme ! Ces chercheurs estiment que la licorne sibérienne aurait disparu il y a environ 39.000 à 35.000 ans.

Des animaux morts de faim

Avec la publication de leurs résultats, les scientifiques ont également révéler la cause de la disparition de cet animal. Pour une fois, l’Homme ne semble pas être en cause. La licorne de Sibérie serait tout simplement morte de faim, victime d’un changement climatique…

Il y a 35.000 ans, les plaines où vivaient ces animaux se refroidissent. Les prairies se transforment en steppe sèche. L’herbe verte et fraîche se fait de plus en plus rare. Un coup dur pour ces herbivores qui peinent à s’adapter.  Contrairement à d’autres animaux qui changent de régime alimentaire pour se nourrir de feuilles d’arbres, les licornes sibériennes se révèlent incapable de lever leurs têtes à cause… de leur corne ! Impossible donc  de survivre dans ces conditions.

Bérengère Deschamps – Equipe Le Fil Rouge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *