MYANMAR : L’époustouflante cité de Bagan et ses milliers de temples

MYANMAR : L’époustouflante cité magique de Bagan n’est toujours pas inscrite à l’Unesco
  • 27
    Shares

Destination encore préservée du tourisme de masse, le Myanmar garde son authenticité et abrite des sites dont la beauté est à couper le souffle. C’est le cas de Bagan, nichée au cœur du pays, cette cité religieuse est l’une des plus remarquables au monde. Et pourtant… Bagan n’est toujours pas inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.

La première cité de l’empire birman

Ancienne capitale du premier empire birman, Bagan est un endroit magique. La ville offre un spectacle extraordinaire et permet de faire un bond dans le temps ! En effet, ce site archéologique bouddhiste d’environ 50km2 recense plus de 2.800 temples, pagodes, stupas et monastères érigés entre le 10ème et le 14ème siècle. C’est à cette même période que Bagan fut la capitale du Royaume de Bagan, le premier empire birman. Ce royaume exerça un pouvoir sur une grande partie de l’Asie du sud-est et démontra son pouvoir en construisant des milliers de monuments.

MYANMAR : L’époustouflante cité magique de Bagan n’est toujours pas inscrite à l’Unesco

Au 14ème siècle, Bagan perd son pouvoir et la capitale se déplace au nord-est, au profit de la ville d’Ava. Le site ne sera pas pour autant abandonné. Il demeure ainsi un site de pèlerinage grâce à ses nombreux stupas dédiés au culte de buddha et ses temples invitant à la méditation ou encore ses superbes monastères dans lesquels vivent les moines bouddhistes. Au 18ème siècle, Bagan connait une période de renouveau avec la construction de monuments flambants neufs. A ce jour, Bagan reste le plus grand site archéologique bouddhique d’Asie.

La magie de Bagan

En montgolfière, en voiture, en vélo ou en calèche, la magie de Bagan se révèle aux yeux de tous les visiteurs. Véritable musée à ciel ouvert, le temps semble s’y être figé. Au lever du soleil, la plaine de Bagan et ses milliers de monuments apparaissent dans une atmosphère totalement magique ! C’est aussi le moment où les fidèles déposent de la nourriture pour les moines dans des vases noirs placés à cet effet devant les statues de Bouddha.

MYANMAR : L’époustouflante cité magique de Bagan n’est toujours pas inscrite à l’Unesco

Avec plus de 2.800 superbes monuments disséminés à travers la plaine, les visiteurs n’ont que l’embarras du choix ! Certains sont tout de même à ne pas manquer comme les ruines du Palais Royal et la porte de Tharabar. Le temple Ananda est également un véritable joyau unique en son genre. Il possède 4 immenses statues de bouddhas recouvertes de feuilles d’or !

MYANMAR : L’époustouflante cité magique de Bagan n’est toujours pas inscrite à l’Unesco

La pagode Shwezigon vaut aussi le coup d’œil car c’est elle et son élégante architecture qui ont servi de modèle pour tous les stupas construits au Myanmar !

MYANMAR : L’époustouflante cité magique de Bagan n’est toujours pas inscrite à l’Unesco
La pagode Shwezigon

Malheureusement, le site se trouve sur une zone très sismique et a connut en 1975 un terrible séisme qui a engendré de gros dégâts. Puis très récemment, Bagan est à nouveau frappé en août 2016 et de nombreux stupas et temples sont détruits.

Polémique & patrimoine mondial de l’Unesco

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la cité de Bagan n’est pas encore inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Pourtant ce n’est pas faute d’avoir essayé… Les autorités birmanes ont en effet déjà soumis le dossier de candidature mais celui-ci a tout bonnement été refusé. Lorsque l’on connaît la magie des lieux et leur histoire on a du mal à comprendre comment !

MYANMAR : L’époustouflante cité magique de Bagan n’est toujours pas inscrite à l’Unesco

Non il ne s’agit pas de punition ni même de boycott de la communauté internationale pour ce pays qui a longtemps été sous dictature militaire. Politique et Unesco n’ont jamais fait bon ménage, la preuve est que même la Corée du Nord possède des sites inscrits au Patrimoine de l’Unesco… Pour comprendre le refus de l’inscription par l’Unesco, il faut remonter au grave séisme qui a touché Bagan en 1975.

MYANMAR : L’époustouflante cité magique de Bagan n’est toujours pas inscrite à l’Unesco

Après la destruction de nombreux monuments, la junte militaire avait alors ordonné la reconstruction de ces derniers à la va-vite. Les Birmans avaient rebâtis les stupas et les temples de façon totalement erronée, sans respecter les principes de construction remontant au 11ème siècle. L’Unesco avait donc refusé le dossier de candidature de Bagan. Mais le dernier séisme de 2016 pourrait pousser l’Unesco à revenir sur cette décision !

MYANMAR : L’époustouflante cité magique de Bagan n’est toujours pas inscrite à l’Unesco

En effet, les travaux de reconstruction controversés menés par la junte militaire n’ont pas résisté aux secousses de 2016. Cette fois-ci, le gouvernement birman a demandé aux habitants de ne surtout pas toucher les débris et a demandé l’aide d’experts et du personnel de l’Unesco avant de mener une nouvelle reconstruction. Le site de Bagan sera donc rebâti en bonne et due forme ! Comme quoi, le dicton « un mal pour un bien » s’avère souvent exact !

Bérengère Deschamps – Equipe Le Fil Rouge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *