MYANMAR – LAC INLE : Au fil des villages et des jardins flottants

lac inle pecheur

Au centre du Myanmar (ancienne Birmanie), au cœur des montagnes de la province du Shan s’étend le Lac Inle. Deuxième plus grand lac du pays avec ses 120 km2, le joyau birman est reconnu depuis 2015, réserve de biosphère par l’UNESCO. Ses maisons et temples sur pilotis, ses jardins flottants, ses pêcheurs traditionnels et son écosystème exceptionnel l’ont hissé à la tête des destinations touristiques nationales. Au risque de le mettre en danger…

lac inle maison pilotis

 

Un lac habité

Situé à plus de 800 mètres d’altitude, le Lac Inle s’étire sur 22 kilomètres du nord au sud et sur 11 kilomètres en son point le plus large. De faible profondeur (en moyenne 2 mètres en saison sèche et 4 mètres en saison des pluies) ce lac est le vestige d’anciennes étendues lacustres constituées autrefois de plusieurs bassins désormais asséchés. Quelques témoins de ces anciens paysages, dont l’origine est probablement due à des mouvements tectoniques, demeurent : argiles (consommées localement par les femmes enceintes), couches profondes de sédiments, source d’eau chaude.

lac inle habitants

Si les montagnes alentours et les brumes matinales ont de quoi envoûter, c’est sans conteste les maisons sur pilotis et les jardins flottants qui offrent un caractère spectaculaire à cette immense étendue d’eau douce. 70.000 personnes vivent en effet sur les berges mais aussi directement sur le lac. Environ 30 % du lac serait couvert par des jardins flottants. Sur des amas de boues et de jacinthes d’eau, maintenues par des bambous et des piliers verticaux, les habitants cultivent tomates, courges et autres légumes. Évidemment, pour se rendre au marché, au temple, au jardin ou chez soi c’est la pirogue qui prime.

lac inle stupa

 

Une destination touristique phare

C’est aussi en pirogue que les touristes viennent découvrir le cadre et les activités développées par les populations locales. Outre les cultures maraîchères, les populations Intha, majoritaires sur le lac, vivent en grande partie de la pêche. La pêche, telle qu’elle est pratiquée par les habitants du lac est devenue une véritable attraction touristique depuis l’ouverture du Myanmar aux étrangers en 2011.

lac inle peche

Il faut dire que les pêcheurs mettent en œuvre un technique bien particulière. Pour pouvoir manœuvrer leurs filets ou leurs cases tout en naviguant, ils se tiennent debout à l’arrière de la pirogue et enroulent une jambe autour de la pagaie. Un spectacle assez fascinant… lorsqu’il est authentique ; car avec l’afflux de touristes, de faux-pêcheurs n’hésitent pas à prendre la pose en échange de quelques pièces.

ombrelles lac inle

La joaillerie, la fabrication de cigarettes et le tissage contribuent aussi à l’économie locale. Des étoffes de soie ou de fleurs de lotus, traditionnellement utilisées pour la confection des longyi ou sarong, pièces rectangulaires nouées autour de la taille, sortent notamment des ateliers artisanaux.

tissage lac inle

 

Un joyau en danger

L’accroissement de population et l’afflux massif de touristes depuis quelques années menacent le site. La superficie du lac en premier lieu s’est considérablement réduite du fait du développement des maisons, des jardins et dernièrement des hôtels. Des espèces endémiques de poissons ou de gastéropodes voient ainsi leur habitat se réduire et perdre en qualité.

lac inle pecheur

La couverture des eaux, la multiplication des jacinthes d’eau (une plante invasive) mais aussi l’utilisation accrue de produits phytosanitaires pour les cultures fait courir un risque d’assèchement et d’empoisonnement des eaux.

La pollution sonore est aussi devenue un véritable problème avec l’essor des barques à moteur pour transporter les touristes. Le classement, par l’UNESCO, du site comme réserve de biosphère permettra peut-être de mettre en place des politiques de conservation efficaces pour enrayer ce phénomène. Filez au lac Inle tant qu’il est encore temps !

lac inle temple sur pilotis

T. F. – Équipe Le Fil Rouge
Photographies de Yvette Ebertsohn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *