RÉPUBLIQUE TCHÈQUE : Le plus luxueux des bunkers de l’apocalypse

Le plus luxueux des bunkers de l'apocalypse fin du monde Oppidum
  • 15
    Shares

La fin du monde n’a pas eu lieu. Certains l’avaient pourtant annoncée pour 2012 d’après une libre interprétation du calendrier maya. Mais entre pandémie, guerre nucléaire ou catastrophe naturelle, d’autres menaces pèsent sur l’humanité. Aux quatre coins de la planète, les survivalistes se préparent au pire. Ente kits de survie et bunkers crasseux, quelques abris de fin du monde ultra-luxueux ont fait leur apparition. L’Oppidum, repaire souterrain au cœur de la campagne tchèque, est le plus grand d’entre eux. 

Le plus luxueux des bunkers de l'apocalypse fin du monde Oppidum
Plan de l’Oppidum

Le nec plus ultra des bunkers !

Parce que la coupe du monde n’est pas loin, l’image footballistique est de mise. L’Oppidum, le plus grand abri antiatomique du monde, est grand comme trois terrains de foot. Avec ses portes blindées de plusieurs tonnes, ses corridors de sécurité secrets et ses murs de plusieurs mètres d’épaisseur, les trois hectares de ce bâtiment sont réputés inviolables. Il est prévu pour résister à toutes les catastrophes possibles et imaginables : attaques nucléaires ou biochimiques, inondations, tremblement de terre, etc.

Le plus luxueux des bunkers de l'apocalypse fin du monde Oppidum
Une salle de réunion tout à fait banale

Il est surtout l’un des plus luxueux repaires du genre. Ses trois étages abritent des technologies de sécurité dernier cri mais offre aussi un confort haut-de-gamme pour millionnaires prévoyants (ou parano!). La partie extérieure du complexe accueille golf, cours de tennis et héliport. Une broutille, comparé aux équipements dignes d’un hôtel cinq étoiles aménagés dans les deux étages situés sous terre : spa, cave à vin, salle de cinéma, billard, piscine, jardin éclairé par une lumière artificielle reproduisant la lumière du soleil, etc. Les chambres avec vue viennent compléter le dispositif : de fausses fenêtres, comprenez des écrans plasma, donnent l’impression de se réveiller au cœur de Londres ou de la campagne française.

Le plus luxueux des bunkers de l'apocalypse fin du monde Oppidum
Un réveil à Londres au coeur de la campagne tchèque

Malgré son gigantisme, l’Oppidum n’a pas pour vocation de sauver les foules. Seuls sept appartements sont aménagés : un de plus de 600 mètres carrés et six de 150 mètres carrés. En revanche, il a été conçu pour permettre à ses occupants de vivre en autosuffisance pendant dix ans. Des stocks de nourriture et d’eau potable mais aussi des équipements médicaux et chirurgicaux de pointe ont été prévus pour répondre à tous les besoins de ses locataires.

Les plus riches se préparent à la fin du monde

Vous brûlez de savoir où se trouve ce refuge ? Dans la campagne tchèque. À environ deux heures de jet de Moscou et Londres et quinze minutes de l’aéroport de Prague. Difficile de vous en dire plus. La localisation n’a pas été divulguée pour des raisons de sécurité. Acheté en 2013 par J. Zamrazil, un magnat de l’immobilier de luxe en République Tchèque, le complexe aurait récemment été vendu à un milliardaire, dans le plus grand secret là aussi. « Le prix a été négocié en privé et ne sera jamais divulgué en public » a précisé M. Zamrazil.

Le plus luxueux des bunkers de l'apocalypse fin du monde Oppidum
Une piscine en toute simplicité

Construit entre 1984 et 1994 dans le cadre d’un partenariat entre l’ex-URSS et la Tchécoslovaquie, alors que la Guerre froide est à son apogée, l’édifice souterrain a été entièrement rénové et a vite trouvé preneur. Il faut dire que le commerce des abris pour super-riches est florissant depuis quelques années. Plusieurs autres édifices ont déjà été aménagés aux États-Unis et en Europe. La base Europa Vivos One en Allemagne ou le Survival Condo aux États-Unis sont les plus célèbres. Le droit d’entrée : de quelques centaines de milliers de dollars à plusieurs millions de dollars. Le prix pour sauver votre peau mais aussi votre collection d’œuvres d’art ou pour vous adonner à l’escalade, bien loin du chaos extérieur !

Le plus luxueux des bunkers de l'apocalypse fin du monde Oppidum
Un bunker qui n’a que faire des économies d’énergie

Le survivalisme, né sur fond de dépendance énergétique suite au premier choc pétrolier de 1973, n’est plus l’apanage de quelques marginaux. Aujourd’hui sportifs ou mastodontes de la scène technologique mondiale assurent leurs arrières sans complexe. Après l’élection de Donald Trump ou l’annonce du Brexit c’est toujours la même chose, les ventes décollent assure la société américaine Vivos spécialisée dans la construction de ce type d’abris. Fin 2015, début 2016, après les attentats de Paris, les ventes auraient augmenté de 800% en France selon le porte-parole de l’entreprise.

Le boom du survivalisme

Pas de panique, les petits budgets pourront aussi avoir la vie sauve. Des villages anti fin du monde sont en train de voir le jour, comme dans le Dakota du Sud aux États-Unis où 600 abris sont en construction. Chacun pourra acquérir son repaire pour la modique somme de 25.000 dollars.

Et si vous êtes fauché il vous reste toujours les précieux conseils des centaines d’influenceurs web ou des salons qui surfent sur la vague du survivalisme et vous expliquent comment affronter la fin du monde version minimaliste ou Mac Gyver !

A.W. – Equipe Le Fil Rouge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *