RWANDA : Kigali, la ville la plus propre d’Afrique 

RWANDA : Kigali, la ville la plus propre d’Afrique
  • 306
    Shares

Que connaît-on de Kigali ? À peine sait-on qu’il s’agit de la capitale du Rwanda. Pourtant, loin des clichés qui collent trop souvent aux villes africaines, Kigali fait le buzz depuis quelques années : ville la plus propre d’Afrique, nouvelle scène de la tech africaine… qu’en est-il vraiment ?

Un florilège de superlatifs !

Le Rwanda est un petit pays : 26.400 kilomètres carrés tout au plus, pour 12 millions d’habitants. Kigali, centre névralgique du pays aux mille collines, rayonne pourtant au-delà des frontières rwandaises et du continent africain. Selon le Programme des Nations Unies pour le Développement Humain, le Rwanda a un niveau de développement humain parmi les plus faibles du monde (159e sur 188 pays classés en 2016). C’est pourtant lui qui a connu les progrès les plus fulgurants au cours des 25 dernières années, devant la Chine.

RWANDA : Kigali, la ville la plus propre d’Afrique

Et la capitale n’est pas en reste. Au contraire, c’est elle qui a tendance à tirer le pays vers le haut. En 2015 elle s’affiche parmi les six villes africaines classées dans le top 100 des villes les plus résilientes du monde, établi par la Fondation Rockfeller. En 2016, pour la troisième année consécutive, les Nations Unies hissent Kigali à la tête des villes les plus propres d’Afrique. Il n’en faut pas plus pour créer le buzz : sur la toile et pour les organismes internationaux Kigali est devenue un modèle de ville soutenable qu’on s’efforce de promouvoir et dans laquelle on organise des congrès internationaux !

La ville la plus propre d’Afrique

En 2008 déjà la capitale rwandaise est récompensée par les Nations-Unies pour son programme de modernisation : éradiction de bidonvilles, nouveaux équipements, réseau de transports publics, etc. La municipalité ne lésine pas sur les moyens et joue sur tous les fronts. La propreté pour commencer : depuis 2008 le pays a banni les sacs en plastique ; la municipalité a mis en place un système de ramassage des déchets performant, elle emploie de nombreux travailleurs assignés à la propreté des rues et des squares. Officiellement, jeter des déchets peut vous coûter cher.

RWANDA : Kigali, la ville la plus propre d’Afrique

La « Petite Singapour » ou la « Suisse de l’Afrique » a aussi compris qu’elle devait innover sur le volet environnemental. Depuis 2015, la ville a fermé à la circulation 800 mètres d’une des artères les plus commerciales de son centre. Malgré les contestations des commerçants du secteur, la municipalité tient bon et va même plus loin : elle a instauré une journée par mois sans voitures puisque, selon le directeur de l’infrastructure urbaine, « la ville est faite pour les gens pas pour les voitures ! »

Kigali la nouvelle Nairobi

Ville propre et verte, Kigali se rêve aussi leader de la scène tech africaine. Une innovation city est en cours de construction à quelques kilomètres de la capitale. « Nous réunissons sur un site les différentes composantes de l’économie de la connaissance et accélérons ainsi la croissance des nouvelles technologies au Rwanda », s’enthousiasme le responsable des nouvelles technologies du gouvernement rwandais. « Les géants mondiaux du secteur veulent venir en Afrique développer des produits adaptés aux Africains. Nous créons donc l’environnement idéal pour qu’ils nous choisissent » poursuit-il.

RWANDA : Kigali, la ville la plus propre d’Afrique

Et pour atteindre ces objectifs, le pays a mis la main à la poche. Un fonds national pour la recherche et l’innovation, avec une première dotation de 30 millions de dollars, a été lancé à l’été 2018. Son ambition, accompagner les jeunes entrepreneurs de demain et créer tout un écosystème business capable d’attirer les investisseurs étrangers. En complément, la ville s’est dotée d’un aéroport international dernier cri et a deployé la 4G y compris pour fournir un accès internet dans les bus publics. Certains n’hésitent plus à présenter Kigali comme la nouvelle Nairobi.

Le secret d’une telle réussite ? L’Umunganda. Une pratique rwandaise qui s’apparente à un travail communautaire. Concrètement, tous les derniers samedis du mois, les habitants entre 18 et 65 ans doivent donner trois heures de leur temps à la communauté ; c’est inscrit dans la loi ! Au programme ? Construction d’écoles, d’hôpitaux, pavement de routes, plantation d’arbres, etc. On estime que les travaux réalisés dans ce cadre représentent entre 10 et 20 millions de dollars par an. Une aubaine pour reconstuire un pays !

T.F. – Équipe Le Fil Rouge

3 commentaires


  1. Pour moi, Cet article est un example montrant comment il est très simple de manipuler des gens surtout les Africans qui ont souffert pendant des annés. Kagame nettoie la ville, Il plante des fleurs et invante des statistiques et tout le monde pense que tout est excellent! Un example à suivre! Ils ne savent pas comment des gens disparessent et sont torturés chaque jour, que la pauvrete fait rage dans des villages et qu’ils sont forcés de cultiver pour des societes du parti au pouvoir comme des escraves et que ceux qui opposent a sa politique d’agriculture desastreuse disparaissent. Que les rwandais ne peuvent pas s’expriment librement sans represailles. Que des postes clés dans tous les departments d’états et secteur privé appartiennent a un groupe de gens ( pas meme d’une ethinie), qu’ il ya pas vraiment de secteur privé ou la competition des marchés puisque le parti au pourvoir est omnipresent partout meme dans dans le commerce de pilipili et des cyber cafés. Que tout entreprise privé doit ceder des —shares aux Parti au pourvoir gratuitement ( sans contrepartie financière). Que l’armee est composé par des elements d’une meme ethnie pour pouvoir marginaliser la majorité. Qu’il ya des milliers de Diplomes jeunes en chaumage depuis des annés appartennant seulement à une seule ethinie alors que leur camarrades trouvent du travail avant meme le jour de graduation!
    Il faut seulement nettoyer les routes, planter des bon fleurs, payer jeune Afrique et d’autres journaux d’ influence pour qu’un president afrcain devient un hero. C’est vrai! D’autres presidents be peuvent pas aller jusque là puisqu’il me traveillent pas pour la communaute internationale mais pour eux meme. Si Kagame eat un hero que l’Afrique a besoin pour avancer, lest africans sont bêtes.Report

    Répondre

  2. La réponse de Denis sur cet article, est le typique pessimisme des gens qui ne comprennent rien de l’évolution d’un pays rasé à plat par un génocide, perpétré contre les Tutsi. Étant un pays des plus pauvre du Monde, le RWANDA est un des pays qui avance le plus. Un Président Paul KAGAME, qui fait son ultime possible pour remettre ce petit pays complètement détruit à nouveau sur la Carte Mondiale. Il ne faut en aucun cas oublié que ce pays n’avait au passé quasiment pas de réelle structure, pas d’économie stable, la culture d’une haine profonde entre les ethnies cultivé par les Belges et les Français. Et tant d’autres influences … Le FPR, a fait sous l’ordre de son chef Paul KAGAME, le meilleur possible jusqu’au jour d’aujourd’hui. Ce qu’il faut comprendre, est que rebâtir sur les cendres du passé, et rattraper l’évolution Mondiale qui va de plus en plus rapidement … est un tour de force énorme. Que tout le pays ne ce développe pas tout a fait à la même vitesse est bien compréhensible et logique. Oui il y a encore bcp de pauvreté, il faut le dire. Mais le gouvernement fait de son plus grand possible pour faire avancer le peuple Rwandais dans son ENTIER… Ca aussi il faut l’avouer et le dire. Tout partout dans le pays, l’on vois explosifsivement de nouvelles maisons qui sont bâtit ou en pleine bâtisse, ce qui est la preuve incontestable d’une croissance générale dans le pays. Que dans le profond rurale, le développement vas à une vitesse plus basse, est aussi logique. Pourtant année après année l’on aperçoit des changements drastiques et surprenant.
    Un énorme BRAVO au Président PAUL KAGAME et tout le gouvernement Rwandais. Effectivement il y a encore un énorme chemin à parcourir. Mais cela compte pour chaque pays a son propre niveau … Et en tenant compte de cela, … le RWANDA évolue à une vitesse de TGV.Report

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *