SINGAPOUR : Architecture, la ville de tous les contrastes

singapour architecture
  • 16
    Shares

Singapour est une merveille architecturale. Contre toute attente, la cité État propose une architecture variée qui allie avec esthétisme: modernité, végétation luxuriante et vestiges du passé. Un éclectisme hérité de son histoire où se mêlent de nombreuses influences et cultures : un joli terrain de jeu pour les amoureux d’architecture (mais pas que !).

Les bâtiments iconiques

On met les pieds dans le plat et on commence par les icônes architecturales de Singapour. Bien évidemment le premier à s’imposer est le Marina Bay Sands, un complexe hôtelier 5 étoiles devenu le symbole de Singapour. Difficile de ne pas s’émerveiller devant sa hauteur vertigineuse ou sa piscine à débordement qui culmine à près de 200 mètres (la plus haute du monde parait-il !). Cet édifice offre une vue imprenable sur Singapour.

singapour architecture
Marina Bay Sands

Après cette prouesse, l’architecte des lieux, Moshe Safdie, réalise un deuxième exploit, l’ArtScience Museum au pied de l’hôtel. Il imagine des pétales de fleurs (de lotus probablement) s’apprêtant à flotter sur les berges de la marina.

De l’autre côté du célèbre Helix bridge, leTheater on the Bay révèle toute sa splendeur au cœur d’une esplanade arborée. Il est communément appelé le Durian theater car sa structure ressemble fortement au fruit du durian, particulièrement apprécié en Asie du sud-est.

singapour architecture Gardens by the bay
Gardens by the bay

Tout aussi spectaculaire, le mythique Gardens by the bay, connu comme le poumon vert de la ville, surprend avec ses supertrees, majestueuses structures métalliques en forme d’arbres et ses deux dômes floraux monumentaux.

singapour architecture
Super trees aux Gardens by the Bay

Les shophouses

On continue avec un autre emblème architectural de Singapour, les shophouses, ces maisons étroites, aux façades colorées pleines de charme et empruntes de nostalgie. Elles sont adulées et préservées par tous.

On doit ces shophouses caractéristiques aux premiers migrants chinois. Construites dès les années 1840, elles sont nommées ainsi car elles abritent au rez-de-chaussée des commerces et au niveau supérieur des logements. Elles mixent savamment cultures chinoise, malaise et européenne et donnent un cachet très particulier au paysage urbain de Singapour.

singapour architecture Shophouses
Shophouses

L’Urban Redevelopment Authority of Singapore recense six principaux styles de shophouses. On retient, entre autres, l’approche minimaliste du style ancien avec très peu d’ornementation ou encore la modernité épurée et classieuse de la période Art Déco.

« The late shophouses style » (1900-1940) reste cependant le plus remarquable et grandiose. Les architectes de l’époque ont rivalisé d’imagination avec des façades colorées, des carreaux vernis aux motifs floraux ou encore des stucs en forme d’animaux (chauves-souris, mouton, tigre, lion, paon, etc). Toutes ces ornementations coexistent avec des colonnes corinthiennes, des frises en bois malaises, ou des volets à l’influence portugaise. Le tout dans le plus pur style rococo.

singapour architecture Shophouses
Shophouses

Les black-and-white

Autre époque, autre emblème. Les black-and-white sont hérités de l’époque coloniale britannique à Singapour. Il s’agit de luxueux bungalows construits entre la fin du 19e siècle et le début des années 1930. Ils tirent leur nom des matériaux utilisés pour leur construction : des poutres de bois sombre et des murs blanchis à la chaux. Leur architecture allie habilement un style purement britannique et des méthodes de construction traditionnelles malaises.

Ces demeures, bâties sur de vastes parcs, sont surélevées sur pilotis et offrent un cadre de vie privilégié. Elles sont plébiscitées par les expatriés fortunés recherchant le calme absolu dans un cadre naturel préservé.

singapour architecture black-and-white
Black-and-white

A contrario, elles ne sont guère appréciées par les locaux pour qui y habiter est signe de mauvais présage. La légende veut que ces demeures soient hantées par les esprits errant d’un ancien cimetière ou par un haut dignitaire de l’armée japonaise qui y aurait résidé durant la Seconde Guerre mondiale. Ce dernier se tiendrait, la nuit, sur le perron de son ancienne habitation muni d’un sabre de samouraï. Certaines d’entre elles ont également servi de camps de prisonniers durant la Deuxième Guerre mondiale.

Le seul risque réel d’habiter une black-and-white est de devoir cohabiter avec les habitants environnants : singes, chauves-souris, serpents… et bien sûr, les sempiternels moustiques !

Le charme désuet et épuré des HDB

Loin du charme des black-and-white, les HDB sont pourtant caractéristiques de Singapour et certains rivalisent d’ingéniosité. Né dans les années 1960 pour fournir à l’ensemble des habitants un logement de qualité à bas coût, le Housing and Development Board a profondément structuré le visage de Singapour. Avec une population en pleine croissance, le choix de construction est vite trouvé : conformément aux tendances de l’architecture de l’époque le crédo, construire des ensembles de grande hauteur !

singapour architecture Housing and Development Board
Housing and Development Board

Véritable succès, ces habitats permettent dans les années 1970 d’entreprendre une politique sociale du logement. Les appartements s’offrent prioritairement à des familles intergénérationnelles, et permettent de promouvoir le mélange ethnique des habitants de Singapour. Chaque HBD dispose de lieux de vie communs : l’objectif est d’unir la communauté de l’immeuble pour tous les évènements de la vie quotidienne.

Avec la dimension environnementale que Singapour plébiscite, les nouveaux HDB sont respectueux de l’environnement et bénéficie d’une architecture plus diversifiée. 80% de la population singapourienne résident dans l’un de ces complexes. Les HDB sont de véritables symboles que nombre de photographes prennent plaisir à immortaliser. Il est vrai que ces immeubles, récents ou anciens, ne sont pas sans un certain charme.

La folie architecturale des condos

Pour finir, intéressons-nous aux condos. Les condominiums, dits condo, sont des résidences de standing disposant d’équipements améliorant le confort de vie : piscines (souvent plusieurs), salles de sport, barbecues, jardins, espaces de jeux pour enfants, cours de tennis, de squash… La liste peut être longue ! Petits ou grands complexes immobiliers, avec plus ou moins d’équipements, les condos accueillent la plupart des expatriés et Singapouriens bénéficiant de bons revenus.

singapour architecture condos
Condos

Difficile de rester insensibles à ces complexes qui rivalisent de modernité et sont le fruit d’une imagination débordante. The Interlace, par exemple est l’un des plus remarquables : il a d’ailleurs obtenu le World Building of the Year 2015, l’équivalent des oscars dans le monde de l’architecture. Le parti-pris est posé : pourquoi édifier continuellement des immeubles de façon verticale ? L’architecte Ole Scheeren, se positionne différemment et décide d’édifier un complexe de 31 blocs horizontaux, positionnés de façon hexagonale pour permettre un meilleur cadre de vie.

Les amoureux d’architecture n’auront plus qu’à déserter le Marina bay et le Business district à la conquête des plus beaux condos !

Lila – Équipe Le Fil Rouge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *