SUÈDE : Stockholm dit non à l’Apple Store sur la place Kungsträdgården

SUÈDE : Stockholm dit non à l’ Apple Store sur la place Kungsträdgården
  • 100
    Shares

Le géant Apple devient de plus en plus audacieux dans la conception de ses nouveaux magasins dans l’espace public. Apparemment un peu trop pour le nouveau conseil municipal de la capitale suédoise. Car ce dernier a dit “non” au développement du projet Apple qui devait avoir lieu sur une place de choix de Stockholm. Pour les dirigeants suédois, il ne faut pas pousser…

L’absence de cohésion avec l’histoire de la ville

C’est la première fois qu’une ville décide de contrecarrer les plans de la multinationale américaine Apple. Le nouveau conseil municipal de la ville de Stockholm (en place depuis septembre), dorénavant emmené par une coalition entre l’Alliance de centre-droit et Miljöpartiet (le parti des Verts) s’est prononcée contre la réalisation du projet de l’Apple Store sur la place Kungsträdgården.

Œuvre architecturale, le projet consistait en la construction d’un gros magasin à la place de ce qui est actuellement un restaurant de la chaîne américaine TGI Friday. La boutique aurait dominée alors la place emblématique de Stockholm, faisant de Kungsträdgården son jardin.

SUÈDE : Stockholm dit non à l’Apple Store sur la place Kungsträdgården
La place Kungsträdgården © Remi Jouan

Or, cette idée déplaît aux riverains qui considèrent Kungsträdgården comme un emblème de la capitale ayant une forte valeur symbolique et historique. Le “jardin du Roi” est un des parcs les plus fréquentés de la capitale, et même s’il n’est pas le plus vert de la ville, il est un lieu de rencontres, un point de rendez-vous qui accueille de nombreux événements publics tout au long de l’année. L’un des exemples le plus représentatif est la patinoire, où nombreux et nombreuses ont appris à tomber et à faire du patin pour la première fois.

Selon Johanna Narméus, architecte interviewée par le journal anglais The Guardian, Kungsträdgården fait le lien entre le pouvoir historique de la monarchie, les bâtiments commerciaux de Hamngatan et le quartier pauvre et travailleur de Södermalm. C’est un parc dont la symbolique est cruciale pour comprendre les luttes de pouvoir. Ce lieu public serait défiguré par l’installation d’une compagnie “parasite” et étrangère et qui n’a rien à voir avec l’histoire du pays.

Une première pour la multinationale Apple

De nombreuses manifestations ont été organisées par des locaux pour témoigner de leur opposition à la création de l’Apple House sur cette place si spéciale de la capitale suédoise.

Les autorités publiques et partis politiques soutiennent cette opposition. La plupart expliquent être surpris qu’Apple ait tout simplement envisagé Kungsträdgården comme un lieu approprié pour son développement. Selon un membre du parti chrétien démocrate, si Apple est bienvenue à Stockholm, la firme a tout simplement choisi le mauvais lieu pour s’implanter. Le fait de remplacer un restaurant par un magasin change la fonction de l’emplacement qui n’est alors plus un lieu de divertissement mais un lieu de commerce. La parcelle où voudrait s’implanter Apple est ouverte aux investisseurs privés à condition qu’elle accueille des restaurants et cafés qui alimentent le parc et pas qu’elle ne serve qu’à alimenter les revenus du géant américain.

SUÈDE : Stockholm dit non à l’Apple Store sur la place Kungsträdgården

Si le projet de magasin est arrêté, Apple a quelques bonnes cartes dans sa manche. La firme détient toujours les droits sur l’emplacement et possède certains liens influents au sein du parti Moderaterna. Elle peut toujours utiliser ces moyens de pression sur la municipalité dans le futur et n’a pas dit son dernier mot. Mais pour l’instant la nouvelle alliance à la tête de Stockholm a dit fermement non à la construction du bâtiment proposé par l’agence d’architecture britannique Foster + Partners.

Avec cette nouvelle coalition au pouvoir, Stockholm montre ses crocs et prend confiance. La ville a également pris la décision de stopper le projet de construction du NobelCenter à Blasieholmen. Pourquoi ? “Le bâtiment proposé par l’architecte David Chepperfield n’avait pas été jugé en harmonie avec l’architecture ancienne de la vieille ville et causerait de trop important dégâts au front de mer.

Sarah Chabane – Le Petit Journal.com Suède

Pour lire l’article dans son intégralité, cliquez ici!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *