VIETNAM : Le Caodaïsme, la religion qui fait de Victor Hugo un Saint

VIETNAM : Le caodaïsme, la religion qui fait de Victor Hugo un Saint
  • 20
    Shares

Au Vietnam, de nombreuses religions cohabitent en harmonie. La religion la plus originale présente dans le pays est sans aucun doute le Caodaïsme. Plutôt méconnue en dehors du Vietnam, cette religion a la particularité de vénérer plusieurs personnalités occidentales, dont notre cher Victor Hugo.

Une religion originale

Le Caodaïsme est une fusion des plus vieilles religions de l’orient: bouddhisme, taoïsme et confucianisme, auxquelles s’ajoutent des influences du christianisme. Cette religion se veut un syncrétisme de toutes les religions existantes dans un but unificateur. Le Caodaïsme prône la pratique du bien, de la vertu, l’amour universel et, fait notable, les femmes possèdent le même statut que les hommes et peuvent à ce titre occuper les mêmes positions religieuses que ces derniers.

Cette religion tient son origine d’une séance de spiritisme durant laquelle un certain M. Le Phu Ngo-Van-Chieu, en invoquant les esprits supérieurs, a reçu un message du Cao Daï, l’être suprême. Sa représentation est un œil symbolique, entouré de nuages au centre d’un triangle, emblème représentant la lumière éternelle.

VIETNAM : Le caodaïsme, la religion qui fait de Victor Hugo un Saint
Le symbole du Caodaïsme

Reconnu officiellement comme religion au Vietnam en 1926, le Caodaïsme compterait aujourd’hui 3 millions de fidèles selon le gouvernement vietnamien. Le Saint-Siège du Caodaïsme se trouve à Tay Ninh, à une centaine de kilomètres d’Ho Chi Minh Ville, dans le sud du pays. Le bâtiment à l’architecture originale et colorée comprend des éléments de toutes les religions qu’il représente, ce qui donne un mélange assez surprenant et coloré, à dominance de bleu, de rouge et de jaune, les couleurs respectives du taoïsme, du confucianisme et du bouddhisme.

VIETNAM : Le caodaïsme, la religion qui fait de Victor Hugo un Saint
L’heure de la prière dans le superbe temple

Les 4 messes journalières données au Saint-Siège sont également « colorées ». Alors que les fidèles procèdent à leur rituel de prières et s’agenouillent devant l’autel par ordre d’importance, un groupe de musiciens joue un air traditionnel et une chorale chante tout le long de la cérémonie.

VIETNAM : Le caodaïsme, la religion qui fait de Victor Hugo un Saint
Un groupe de musiciens et une chorale animent l’heure de la prière

Victor Hugo, un esprit vénéré

Il est étonnant que cette religion soit aussi méconnue à l’international compte tenu des nombreuses personnalités occidentales vénérées par les caodaïstes. En effet, tout comme Victor Hugo, les esprits de personnalités telles que Jeanne d’Arc, Jules César, Lénine ou Shakespeare sont également vénérés par les croyants. Pourtant ces personnalités n’ont pas l’honneur d’être représentées sur les fresques des temples caodaïstes comme peut l’être l’écrivain des Misérables.

VIETNAM : Le caodaïsme, la religion qui fait de Victor Hugo un Saint
Trois saints caodaïstes Sun Yat-Sen, Victor Hugo et Nguyên Binh Khiêm

Pour autant, ce n’est pas un hasard si le célèbre écrivain français a été élevé au rang de Saint dans cette religion. Victor Hugo possède un point commun avec les caodaïstes : il était lui-même adepte des séances de spiritisme, dans l’espoir d’entrer en contact avec Léopoldine, sa fille décédée à tout juste 19 ans.

Mais le choix de Victor Hugo est également plus rationnel. A l’époque de la naissance du Caodaïsme dans les années 1920, le sud du Vietnam est sous domination coloniale française. Les textes humanistes de l’écrivain sont parmi les premiers à être traduits en vietnamien et se propagent dans tout le pays. On peut aussi imaginer que la décision d’opter pour une célèbre figure française n’est pas anodine. Ce choix a certainement permis aux caodaïstes d’obtenir plus facilement l’assentiment des autorités coloniales françaises et cela sans désavouer leurs convictions…

N.D.S – Equipe Le Fil Rouge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *